022 732 79 25 ste-trinite@cath-ge.ch

Les grands films du XXe siècle

 

En 1995, le pape Jean-Paul II a demandé à l’Assemblée plénière du Conseil pontifical pour les communications sociales de célébrer le centenaire du cinéma. Cette année-là, ce même Conseil pontifical a élaboré une liste de quarante-cinq films, connue sous le nom de la « liste de films du Vatican ». La liste a été dressée par une commission composée de douze critiques et historiens du cinéma, et avalisée par le président du Conseil pontifical. Cette liste comporte trois grandes catégories, « Religion », « Valeurs morales » et « Art », avec chacune une liste de quinze films qui, selon les auteurs de la liste, s’expriment le mieux dans ces trois catégories.

 

C’est cette liste que nous vous proposons d’explorer dans le Ciné-club de la Sainte-Trinité qui se tiendra un samedi par mois après la messe anticipé du dimanche. Il sera programmé et animé par Bertrand Bacqué, enseignant en cinéma et diacre permanent. La projection sera suivie d’un court débat.

 

Samedi 16 mars 2024, 19h30 :

Le Décalogue 3 de Krzysztof KIEŚLOWSKI (1989, Pologne, 56’)

Age légal : 16 ans.

 

Le cinéaste

Élève de la prestigieuse école de cinéma de Lodz dont il sort diplômé en 1969, Krzysztof Kieślowski commence sa carrière avec des documentaires avant de passer à la fiction. Dès ses premières réalisations, il dénonce les incohérences du système communiste. On retrouvera ces thématiques dans ses fictions comme L’Amateur (1979), où un cinéaste amateur saisit malgré lui les dérives du système, ou Le Hasard (1981) où le même personnage, Witek, deviendra prêtre, syndicaliste ou médecin selon les caprices du destin. Le film sera ultérieurement perçu comme une parabole sur l’engagement dans la Pologne des années Jaruzelski. Sans fin (1984) marque les débuts de sa collaboration avec l’avocat Krzysztof Piesiewicz qui se poursuit jusqu’à sa mort. La reconnaissance internationale vient avec le Décalogue (1989-1990) initialement réalisé pour la télévision polonaise. Il est surtout connu pour La Double vie de Véronique (1991) et la trilogie Trois couleurs (Bleu/Blanc/Rouge).

 

Le film

Le soir de Noël, Janusz, en famille, a l’esprit ailleurs depuis qu’il a reconnu dans l’assistance de la messe de minuit son ancienne maîtresse. Et voici qu’elle sonne à la porte pour lui demander de l’aider à retrouver son mari.

Toujours animé par le même questionnement moral que ses prédécesseurs, et surtout la volonté de montrer l’homme aux prises avec sa propre conscience, Tu respecteras le jour du Seigneur est l’un des volets les plus émouvants du Décalogue. Ici, Krzysztof Kieślowski filme un protagoniste qui croise par hasard son ancienne maîtresse durant une messe de minuit. Tandis qu’elle l’implore de l’aider à chercher son mari disparu, il finit par arpenter les rues de Varsovie à ses côtés dans un mélange de tourments et d’harmonie retrouvée…